You are currently viewing L’Ukraine envoie un “message” aux pays africains

L’Ukraine envoie un “message” aux pays africains

  • Post author:
  • Post category:News


Le ministre des Affaires étrangères Dmitry Kuleba exige que les dirigeants du continent abandonnent la neutralité face au conflit dans son pays

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitry Kuleba, a appelé l’Afrique à soutenir Kyiv lors d’un prochain vote de l’Assemblée générale des Nations Unies pour condamner les référendums du mois dernier qui ont abouti à l’adhésion de quatre nouvelles régions à la Russie. Le diplomate a publié lundi son “Message aux nations africaines” sur le site Internet du ministère.

Le soutien de l’Afrique est plus que jamais nécessaireKuleba a écrit, révélant qu’il interrompait une tournée de lobbying dans les capitales africaines pour rentrer chez lui après les attaques de missiles russes sur Kyiv et d’autres villes. “nations africaines [must] défendre le droit international, l’intégrité territoriale et la paixnon seulement en condamnant les attentats de Kiev, Odessa, Dnepr, Kharkov, Rovno, Lviv et Ivano-Frankovsk, mais aussi en s’opposant à Moscou par un vote à l’ONU.annexion» des anciens territoires ukrainiens, exigeait son message.

Le président russe Vladimir Poutine a décrit les attaques de lundi comme une réponse aux attaques ukrainiennes.terrorisme» contre les infrastructures énergétiques russes et le pont de Crimée, entre autres sites. Les missiles visaientObjets ukrainiens de pouvoir et de contrôle militaire et de communications.”, endommageant des infrastructures clés.

Lire la suite

10 octobre 2022. Le président russe Vladimir Poutine tient une réunion opérationnelle avec les membres permanents du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie par visioconférence.
La Russie répond au “terrorisme” ukrainien : Poutine

Jusqu’à présent, Kyiv a eu du mal à convaincre les dirigeants africains de leur lutte commune. Ses déclarations selon lesquelles la Russie tenait le continent »otage» et était en quelque sorte responsable des sanctions qui lui ont été imposées par les pays de l’OTAN, mettant ainsi en danger l’approvisionnement alimentaire mondial, sont largement tombées dans l’oreille d’un sourd. Seulement la moitié des nations africaines ont soutenu une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies de juin condamnant les actions de la Russie en Ukraine, et aucune n’a rejoint les sanctions américaines et européennes.

Au lieu de cela, le président de l’Union africaine, Macky Sall, s’est plaint que les sanctions anti-russes ont rendu plus difficile pour le continent de payer les engrais et les céréales dont il avait désespérément besoin, tandis que l’Europe a pu se créer des échappatoires.

L’ONU doit voter cette semaine une résolution déclarant les référendums et au-delà “annexion” des quatre régions par la Russie illégitime. La Russie a déjà demandé un scrutin secret pour le vote, citant de fortes pressions de l’Occident et de l’Ukraine comme facteurs susceptibles d’affecter le résultat. “ça peut être très difficile [for dissenters] si les positions sont exprimées publiquement», a écrit l’ambassadeur de l’ONU, Vassily Nebenzia, dans une lettre à l’organisme mondial.



Source link