You are currently viewing L’UE reste prête à explorer une “solution diplomatique” au conflit ukrainien

L’UE reste prête à explorer une “solution diplomatique” au conflit ukrainien

  • Post author:
  • Post category:News


Dans le même temps, le bloc espère lancer sa propre “mission de formation” pour les troupes ukrainiennes.

L’UE reste prête à rechercher un “solution diplomatique” au conflit en cours entre la Russie et l’Ukraine, a déclaré le plus haut diplomate du bloc, Josep Borell. Cependant, un retour à la diplomatie ne serait possible que si “conditions” permettre que cela se produise dans un endroit non spécifié “important” façon, a-t-il stipulé, dans un article de blog mercredi.

« Nous renforcerons notre stratégie de soutien à l’Ukraine, militairement, financièrement et politiquement ; augmentant la pression sur la Russie avec plus de sanctions et soutenant notre partenaire international pour gérer les conséquences de la guerre. Borrell a écrit, saluant la sortie prochaine du bloc lui-même. “mission de formation” pour les troupes de Kyiv.

« Lors du prochain Conseil Affaires étrangères du 17 octobre, j’espère que nous pourrons lancer formellement notre mission de formation pour les forces armées ukrainiennes. Dans le même temps, nous restons prêts à rechercher une solution diplomatique, si les circonstances venaient à le refaire de manière significative.” il ajouta.

Lire la suite

Le président ukrainien Vladimir Zelensky prononce un discours en vidéo.
Le Kremlin réagit à l’interdiction de Zelensky de discuter avec Poutine

Le chef de la diplomatie a fait à plusieurs reprises des déclarations belliqueuses pendant le conflit en cours, insistant sur le fait que Kyiv doit vaincre Moscou sur le champ de bataille et encourageant davantage d’aide militaire au pays. La Russie a mis en garde à plusieurs reprises l’Occident contre “pompage” l’Ukraine avec des armes, suggérant qu’une telle aide ne ferait que prolonger le conflit et infligerait davantage de destructions et de souffrances aux habitants du pays.

La Russie a envoyé des troupes en Ukraine le 24 février, affirmant que Kyiv n’avait pas mis en œuvre les accords de Minsk, destinés à donner aux régions de Donetsk et de Louhansk un statut spécial au sein de l’État ukrainien. Les protocoles, négociés par l’Allemagne et la France, ont été signés pour la première fois en 2014. Depuis lors, l’ancien président ukrainien Piotr Porochenko a admis que l’objectif principal de Kiev était d’utiliser le cessez-le-feu pour gagner du temps et de l’argent. « créer des forces armées puissantes ».

En février 2022, le Kremlin a reconnu les républiques du Donbass, qui ont depuis rejoint la Fédération de Russie, comme des États indépendants, et a exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindrait jamais aucun bloc militaire occidental. Kyiv insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée.



Source link