You are currently viewing Les pires inondations au Nigeria en une décennie tuent 500 personnes et en déplacent 1,4 million

Les pires inondations au Nigeria en une décennie tuent 500 personnes et en déplacent 1,4 million

  • Post author:
  • Post category:News



Publié le:

Près de 500 personnes sont mortes dans les pires inondations qu’ait connues le Nigéria depuis une décennie et 1,4 million de personnes supplémentaires ont été déplacées de leurs foyers depuis le début de la saison des pluies, a indiqué le gouvernement.

Les inondations déclenchées par de fortes pluies et des infrastructures médiocres ont touché de vastes régions du pays le plus peuplé d’Afrique, faisant craindre qu’elles n’aggravent l’insécurité alimentaire et l’inflation.

Le ministère nigérian des Affaires humanitaires a déclaré mardi que “plus de 1,4 million de personnes ont été déplacées, quelque 500 personnes auraient été tuées… et 1 546 personnes ont été blessées”.

“De même, 45 249 maisons ont été totalement endommagées (…) tandis que 70 566 hectares de terres agricoles ont été complètement détruits”, a ajouté la directrice adjointe de l’information du ministère, Rhoda Ishaku Iliya, dans un communiqué.

Le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des urgences, Manzo Ezekiel, a déclaré mercredi à l’AFP que les derniers chiffres dataient du week-end dernier.

Alors que la saison des pluies commence généralement vers juin, la plupart des décès et des déplacements ont commencé « vers août et septembre », a ajouté Ezekiel.

“Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour venir en aide aux personnes touchées par les inondations”, a déclaré un responsable du ministère des Affaires humanitaires, Nasir Sani-Gwarzo.

Les pénuries de carburant ont provoqué de longues files d’attente dans les stations-service de la capitale Abuja cette semaine après que les pétroliers ont été bloqués par les inondations dans les États voisins.

Dans l’État d’Anambra, dans le sud du pays, 76 personnes ont été tuées lorsqu’un bateau a chaviré vendredi dernier lors de l’inondation du fleuve Niger.

Des pluies plus importantes sont attendues dans les semaines et les mois à venir : la saison des pluies se termine généralement en novembre dans les États du nord et en décembre dans le sud.

Jusqu’à jeudi, “de fortes pluies sont prévues dans certaines parties des États de Taraba, Ebonyi, Benue et Cross Rivers”, a déclaré l’Agence météorologique sur Facebook, ajoutant que “des inondations soudaines sont probables”.

L’inondation a également été causée par la libération d’eau de divers barrages, un processus qui visait à prévenir les inondations excessives.

Le niveau élevé des dommages causés est également dû à “des personnes violant l’aménagement du territoire (règles), la construction (maisons et bâtiments) à proximité des cours d’eau”, a déclaré Ezekiel.

En 2012, 363 personnes sont mortes et plus de 2,1 millions ont été déplacées par les inondations.

L’Afrique subsaharienne est touchée de manière disproportionnée par le changement climatique et bon nombre de ses économies souffrent déjà des effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Les riziculteurs ont averti que les inondations dévastatrices pourraient affecter les prix dans le pays de quelque 200 millions d’habitants, où les importations de riz sont interdites pour stimuler la production locale.

Le Programme alimentaire mondial et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ont déclaré le mois dernier que le Nigéria faisait partie des six pays confrontés à un risque élevé de niveaux catastrophiques de faim.

(AFP)



Source link