You are currently viewing Les manifestations se poursuivent en Iran contre la mort de Mahsa Amini, un groupe de défense des droits de l’homme fait état de dizaines de morts

Les manifestations se poursuivent en Iran contre la mort de Mahsa Amini, un groupe de défense des droits de l’homme fait état de dizaines de morts

  • Post author:
  • Post category:News



Publié le:

Les manifestations se sont poursuivies jeudi dans plusieurs villes iraniennes contre la mort d’une jeune femme en garde à vue, ont rapporté les médias publics et sociaux, alors qu’un groupe de défense des droits de l’homme a déclaré qu’au moins 83 personnes avaient été tuées en près de deux semaines de manifestations.

Mahsa Amini, 22 ans, de la ville kurde iranienne de Saqez, a été arrêtée ce mois-ci à Téhéran pour “tenue inadéquate” par la police des mœurs qui applique le code vestimentaire strict de la République islamique pour les femmes.

Sa mort a déclenché la première grande manifestation d’opposition dans les rues iraniennes depuis que les autorités ont écrasé les manifestations contre la hausse des prix de l’essence en 2019.

“Il est confirmé qu’au moins 83 personnes, dont des enfants, ont été tuées dans (les) #IranProtests”, a déclaré Iran Human Rights, un groupe basé en Norvège, sur Twitter.

Malgré le nombre croissant de morts et la répression féroce des autorités, des vidéos publiées sur Twitter montraient des manifestants appelant à la chute du système religieux à Téhéran, Qom, Rasht, Sanandaj, Masjed-i-Suleiman et d’autres villes.

La télévision d’Etat a indiqué que la police avait arrêté un grand nombre d'”émeutiers”, sans donner de chiffres.

Pendant ce temps, la ministre allemande des Affaires étrangères a déclaré jeudi qu’elle souhaitait que l’Union européenne impose des sanctions à l’Iran après la mort d’Amini.

En Norvège, plusieurs personnes ont tenté d’entrer dans l’ambassade d’Iran à Oslo lors d’une manifestation de colère au cours de laquelle deux personnes ont été légèrement blessées, a indiqué la police norvégienne. La police a arrêté 95 personnes, a rapporté la chaîne publique NRK.

(Reuters)



Source link