You are currently viewing Le gouvernement d’Haïti demande une aide militaire internationale

Le gouvernement d’Haïti demande une aide militaire internationale

  • Post author:
  • Post category:News




CNN

Le gouvernement haïtien a demandé une assistance militaire internationale alors qu’il est aux prises avec des crises sanitaires, énergétiques et sécuritaires entrelacées, selon un communiqué de Jean-Junior Joseph, conseiller du Premier ministre haïtien.

“Après de sérieuses réflexions, face à une grave crise humanitaire en Haïti, où les hôpitaux n’ont pas assez d’énergie pour fonctionner, le choléra est de retour dans les bidonvilles, il a été décidé en conseil des ministres hier soir, le 7 octobre, de demander aux militaires assistance à la communauté internationale. communauté pour faire face à une crise humanitaire aussi incroyable”, lit-on dans le communiqué envoyé à CNN jeudi.

Il n’était pas clair à quels pays le gouvernement avait demandé une assistance militaire.

Le Premier ministre haïtien Ariel Henry, photographié le 10 juin.

La demande est intervenue après que le Premier ministre haïtien Ariel Henry a appelé à l’aide internationale lors d’un discours télévisé à la nation mercredi soir.

« J’appelle la communauté internationale à nous aider, à nous soutenir dans tout ce qui est nécessaire pour éviter que la situation ne s’aggrave. Nous devons être en mesure de distribuer de l’eau et des médicaments car le choléra fait son retour », a déclaré Henry.

Une ambulance à Port-au-Prince, Haïti, le 4 octobre.

«Nous devons rouvrir les entreprises et dégager les routes pour que les médecins et les infirmières puissent travailler. Nous demandons votre aide pour pouvoir distribuer le carburant et pour que l’école rouvre », a-t-il ajouté.

Des dizaines d’autres cas de choléra ont été diagnostiqués en Haïti, ajoutant une nouvelle urgence aux avertissements concernant la descente du pays des Caraïbes dans le chaos au milieu des crises politiques et économiques.

Des manifestants dans les rues de Port-au-Prince, Haïti, le 3 octobre.

L’infection mortelle a déjà fait huit morts, selon le ministère haïtien de la Santé, et 68 nouveaux cas ont été recensés dans la première semaine d’octobre selon le groupe médical humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF).

La nouvelle urgence de santé publique en plein essor pourrait difficilement survenir à un pire moment.

Les manifestations anti-gouvernementales, qui en sont maintenant à leur septième semaine, ont paralysé le pays, les écoles, les entreprises et les transports publics à travers le pays étant pour la plupart fermés. Depuis le 22 août, les Haïtiens manifestent contre la violence chronique des gangs, la pauvreté, l’insécurité alimentaire, l’inflation et les pénuries de carburant.

Sa fureur a encore été alimentée le mois dernier lorsque le Premier ministre Ariel Henry a annoncé qu’il réduirait les subventions aux carburants pour financer le gouvernement, une décision qui doublerait les prix dans les stations-service. Les puissants gangs d’Haïti ont exacerbé la crise du carburant en bloquant le principal port du pays dans la capitale, Port-au-Prince.

Des milliers d’Haïtiens continuent de manifester dans plusieurs villes du pays, exigeant la démission du gouvernement.



Source link