You are currently viewing Le changement climatique expose 1 milliard d’enfants à un “risque extrêmement élevé”

Le changement climatique expose 1 milliard d’enfants à un “risque extrêmement élevé”

  • Post author:
  • Post category:News



Publié le:

Quelque 1 milliard d’enfants courent un “risque extrêmement élevé” des méfaits du changement climatique, a averti mercredi un groupe de défense des droits, ajoutant que le niveau de vie des jeunes ne s’était pas amélioré au cours de la dernière décennie.

Le KidsRights Index, basé sur les chiffres fournis par les agences des Nations Unies, indique également que plus d’un tiers des enfants du monde, soit quelque 820 millions, sont actuellement exposés aux vagues de chaleur.

La pénurie d’eau touche 920 millions d’enfants dans le monde, tandis que des maladies telles que le paludisme et la dengue touchent quelque 600 millions d’enfants, soit un sur quatre, selon l’ONG néerlandaise KidsRights.

El índice KidsRights es la primera y única clasificación que mide cómo se respetan los derechos de los niños anualmente, clasificando a Islandia, Suecia y Finlandia como los mejores para los derechos de los niños y Sierra Leona, Afganistán y Chad como los peores, de 185 les pays.

Parmi les trois premières nations, seule la Suède a changé de classement par rapport à l’année précédente, passant de la quatrième à la deuxième place.

Marc Dullaert, fondateur et président de KidsRights, a décrit le rapport de cette année comme “alarmant pour nos générations d’enfants actuelles et futures”.

“Un climat en évolution rapide menace désormais leur avenir et leurs droits fondamentaux”, a-t-il déclaré.

“Il n’y a pas eu de progrès significatif dans le niveau de vie des enfants au cours de la dernière décennie et, de plus, leurs moyens de subsistance ont été gravement affectés par la pandémie de covid-19”, a ajouté Dullaert.

La pandémie de Covid-19 a eu de graves répercussions sur les enfants, qui n’ont pas pu obtenir de nourriture ou de médicaments en raison des perturbations et de la fermeture des cliniques, entraînant la mort de quelque 286 000 enfants de moins de cinq ans, a déclaré KidsRights.

Pour la première fois en deux décennies, le nombre d’enfants qui travaillent est passé à 160 millions, soit une augmentation de 8,4 millions au cours des quatre dernières années, selon le KidsRights Index, compilé en collaboration avec l’Université Erasmus de Rotterdam.

KidsRights a distingué l’Angola et le Bangladesh, affirmant que les deux pays ont considérablement amélioré leurs scores en matière de droits de l’enfant.

L’Angola a réduit de plus de moitié la mortalité des moins de cinq ans, tandis que le Bangladesh a presque réduit de moitié le nombre d’enfants de moins de cinq ans souffrant d’insuffisance pondérale.

Mais le rapport a également giflé le Monténégro pour son faible nombre de vaccinations, se classant 49e dans l’indice.

L’enquête utilise les données des Nations Unies pour mesurer dans quelle mesure les pays respectent la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

(AFP)



Source link