You are currently viewing La vérité sur les mystérieuses vidéos de parachutistes filmées le jour du putsch au Burkina Faso

La vérité sur les mystérieuses vidéos de parachutistes filmées le jour du putsch au Burkina Faso

  • Post author:
  • Post category:News


Publié le:

Deux vidéos montrant des parachutistes sautant d’un avion dans le ciel du Burkina Faso ont commencé à circuler en ligne le 30 septembre, beaucoup affirmant que les vidéos prouvaient que des soldats étrangers étaient impliqués dans le coup d’État, qui a mis fin à la période du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. En puissance. Cependant, il s’avère que ces vidéos montrent des soldats en train de s’entraîner comme parachutistes lors d’un exercice normal.

Dans l’une des deux vidéos, la personne qui filme décrit la scène comme une “situation préoccupante” et déclare qu’il faut se poser des questions sur ce qui se passe.

Certaines des publications diffusant ces vidéos ont porté de fortes accusations, affirmant que les parachutistes étaient clairement des soldats étrangers arrivés au Burkina Faso pour “sauver Damiba” (le président par intérim déposé lors du coup d’État du 30 septembre).

Cette vidéo a été publiée pour la première fois sur Facebook le 1er octobre 2022.

Dans la deuxième vidéo, la personne qui filme les parachutistes dit, en mooré, l’une des nombreuses langues parlées au Burkina Faso : « Toi, qui parachute. Depuis hier, cet avion largue des parachutistes alors que des gens meurent au Sahel. Allez-y en parachute. Ce n’est pas vrai. Ils sont à Bobo depuis hier. Nous ne voulons pas de vous ici. Il faut aller dans la brousse pour sauter en parachute.

Cette vidéo a été initialement publiée sur Facebook le 30 septembre 2022.

Une scène tournée à Bobo-Dioulasso

« Bobo » est le surnom de Bobo-Dioulasso, la capitale économique du pays, située au sud-ouest du Burkina Faso. Les deux vidéos mentionnent la même ville et disent toutes deux que les premiers parachutistes ont été vus le 30 septembre. Les vidéos n’étaient pas apparues en ligne avant cette date.

Si vous lisez les commentaires laissés sur ces messages, il y a pas mal de gens qui disent que les vidéos montrent des parachutistes effectuant des exercices d’entraînement dans le ciel au-dessus de cette ville.

Les commentaires sous l'un de ces messages vidéo ont indiqué que la vidéo montrait en fait une cérémonie pour les nouveaux officiers.
Les commentaires sous l’un de ces messages vidéo ont indiqué que la vidéo montrait en fait une cérémonie pour les nouveaux officiers. observateurs

Pour vérifier ces informations, l’équipe des Observateurs de FRANCE24 a contacté plusieurs habitants de Bobo-Dioulasso : trois d’entre eux ont déclaré avoir vu des parachutistes au-dessus de leur ville entre le 26 et le 30 septembre, mais se sont dits pas du tout inquiets.

C’est probablement parce que Bobo abrite le centre d’entraînement de l’armée de l’air et les parachutistes commando du 25e régiment. Les habitants avec qui nous avons parlé ont dit qu’il était assez courant de voir des exercices militaires menés par des parachutistes à Bobo-Dioulasso. Certains ont parlé d’exercices d’entraînement similaires qui ont eu lieu en juin dernier.

De plus, des sources officielles ont confirmé que les parachutistes en formation effectuaient des exercices ce jour-là.

Notre équipe s’est entretenue avec deux sources policières burkinabé, qui ont requis l’anonymat, et ont déclaré qu’il n’y avait rien d’extraordinaire dans les scènes montrées dans ces vidéos. L’un a dit :

Il s’agit d’exercices d’entraînement pour parachutistes organisés par l’armée burkinabé. Ce programme d’entraînement spécifique au saut en parachute dure environ un mois. Il y avait des responsables de la gendarmerie du Burkina Faso à Bobo-Dioulasso pour cet événement pour célébrer une nouvelle promotion complétant le programme. La gendarmerie est toujours informée de ces événements avec le chef de la défense. [Editor’s note: the highest ranked officer in a nation’s armed forces].

Une autre source de la gendarmerie de Bobo-Dioulasso raconte :

Les hommes qui sautent dans la vidéo sont des officiers qui étudient à l’Académie Georges Namoano (AMGN) de la ville de Pô. Ils participaient à une formation en parachute pour le 25e régiment de commando de parachutistes. C’était le dernier jour d’entraînement. Au matin du 30 septembre, personne ne savait qu’un coup d’État était sur le point d’avoir lieu, il n’est donc pas rare que les opérations d’entraînement se poursuivent normalement.

Une source militaire burkinabé, qui a également demandé à rester anonyme pour des raisons de sécurité, a confirmé à notre équipe que les vidéos en question montraient bien des exercices d’entraînement :

Il s’agissait de sauts effectués par des soldats en formation pour obtenir leur titre de parachutiste. Un grand nombre d’entre eux sont en formation avec l’AMGN [Editor’s note: which means they are being trained by experienced parachutists.] Pour obtenir leur certification, ils doivent faire six sauts. Le dernier saut a eu lieu le 30 septembre.

Une autre source de l’armée burkinabé a déclaré à nos collègues de FasoCheck, un site web de vérification des faits basé au Burkina Faso, que “l’avion utilisait un C-130 Hercules, qui appartient à l’armée nigérienne, qui l’a prêté au Burkina Faso dans le cadre de la coopération militaire entre ces deux pays. » Les États-Unis ont également livré deux avions de ce type au Niger, le dernier en date ayant été réceptionné en décembre 2021.

L’équipe des Observateurs de FRANCE24 n’a pas pu déterminer le lieu exact où ces deux vidéos ont été tournées. Nous n’avons pas non plus été en mesure d’établir avec certitude la date à laquelle la vidéo a été tournée.

Cependant, puisque les personnes qui ont filmé cette vidéo disent qu’elle a été enregistrée à Bobo-Dioulasso et que ces vidéos sont apparues pour la première fois en ligne en fin de matinée le 30 septembre, cela semble indiquer que ces vidéos montrent des parachutistes en formation.



Source link