You are currently viewing La France révèle son intention d’éviter les coupures d’électricité hivernales dues à la guerre en Ukraine

La France révèle son intention d’éviter les coupures d’électricité hivernales dues à la guerre en Ukraine

  • Post author:
  • Post category:News


Publié le:

Le gouvernement français a annoncé jeudi un ensemble de mesures visant à réduire la consommation d’énergie dans tout le pays afin d’éviter d’éventuelles pannes ou pénuries d’électricité alors que l’invasion russe de l’Ukraine perturbe l’approvisionnement en gaz de l’Europe occidentale.

Le gouvernement français a lancé jeudi un ensemble de mesures visant à réduire la consommation d’énergie du pays de 10% dans l’espoir de passer l’hiver sans coupures de courant.

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré à une foule, qui comprenait un certain nombre de ministres, de chefs d’entreprise et d’autres responsables, que l’objectif n’était “que la première étape” vers l’objectif de réduire la consommation d’énergie de 40% d’ici 2050.

“Une action urgente est nécessaire”, a-t-il déclaré, appelant à “une mobilisation générale” en faveur de la modération de la consommation d’énergie qui devrait conduire à une réduction de 10% de la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à son niveau de 2019.

“Notre combat ne s’arrête pas à l’hiver 2022-2023”, a-t-il ajouté.

Les prix de l’énergie, déjà en hausse à la fin de l’année dernière, ont encore augmenté après l’invasion russe de l’Ukraine, qui a provoqué de graves perturbations dans l’approvisionnement en gaz de l’Europe occidentale.

Le plan énergétique intervient un jour après l’annonce que les réserves de gaz françaises sont à 100%, mais les experts préviennent que cela pourrait ne pas suffire, selon la rigueur de l’hiver à venir.

Pour éviter les pénuries, le gouvernement a recommandé un certain nombre de mesures, notamment moins de chauffage et d’éclairage, plus de travail à distance pour le personnel des services gouvernementaux et l’augmentation du covoiturage.

Le gouvernement français présente un plan d'économies d'énergie
Le gouvernement français présente un plan d’économies d’énergie ©France 24

Le gouvernement s’attendait à ce que les citoyens et les entreprises suivent volontairement les suggestions, qui, selon Pannier-Runacher, n’étaient pas conçues comme une “écologie punitive”.

Plus tôt jeudi, le président Emmanuel Macron a déclaré aux chefs d’entreprise : “Si nous nous mobilisons tous pour atteindre cet objectif, nous passerons l’hiver même dans le pire des scénarios”.

Il a déclaré que l’objectif du plan n’était pas de réduire la production ou de ralentir la croissance économique.

“La modération signifie simplement devenir plus efficace”, a-t-il déclaré.

Une recommandation clé est de limiter les températures intérieures à 66 degrés Fahrenheit (19 degrés Celsius), cependant, a déclaré Pannier-Runacher, “il n’y aura pas de police de la température” pour faire respecter la conformité.

Les ménages, les entreprises et les administrations devraient également commencer à chauffer deux semaines plus tard cet automne et cet hiver, et terminer le chauffage deux semaines plus tôt que d’habitude.

La température des installations sportives intérieures publiques sera réduite de deux degrés Celsius et celle de l’eau des piscines publiques d’un degré.

Les fonctionnaires recevront 2,88 euros (2,86 $) par jour s’ils travaillent à domicile, une mesure qui pourrait permettre aux administrations de fermer plusieurs jours d’affilée, économisant sur les coûts de chauffage, a déclaré le ministre des Services publics Stanislas Guerini. .

Pendant ce temps, les chefs d’entreprise ont déclaré au gouvernement lors de consultations précédentes qu’ils n’étaient pas favorables à davantage de travail à distance, qui, selon eux, n’améliorerait pas leurs factures d’énergie.

Bien qu’ils aient salué les idées du gouvernement, certains groupes environnementaux ont critiqué le manque de mécanismes de contrôle pour de réelles économies d’énergie.

Anne Bringault de l’ONG Réseau Action Climat a déclaré que trop peu d’encadrement “porte le risque de démotiver les gens”.

(AFP)



Source link