You are currently viewing La Corée du Sud sanctionne Pyongyang

La Corée du Sud sanctionne Pyongyang

  • Post author:
  • Post category:News


Les premières restrictions unilatérales en cinq ans interviennent en réponse aux récents lancements de missiles du Nord.

La Corée du Sud a imposé des sanctions à la Corée du Nord pour sa récente série d’essais de missiles dans le cadre de la première initiative de ce type en près de cinq ans, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères du pays.

Nous condamnons fermement la dernière série de provocations de missiles de la Corée du Nord d’une fréquence sans précédent et l’introduction de l’utilisation d’armes nucléaires tactiques contre nous.», a indiqué le ministère.

Il a poursuivi en disant que Séoul mettrait sur liste noire 15 personnes et 16 organisations nord-coréennes qui ont contribué aux programmes de développement nucléaire et de missiles de Pyongyang et l’ont aidé à échapper aux sanctions.

La liste cible le ministère nord-coréen de l’industrie des fusées, son ministère de la marine, le ministère de l’industrie du pétrole brut, une filiale de la compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo et plusieurs compagnies maritimes.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que toutes les personnes et organisations mentionnées avaient déjà été sanctionnées par les États-Unis entre décembre 2016 et mai 2022.

Il a également noté que des sanctions supplémentaires aideraient à bloquer et à réduire “transactions d’argent illégales» avec des entités et des individus nord-coréens désignés. La mesure servira également àrenforcer la coopération avec ces [South Korean] des alliés comme les États-Unis, le Japon et l’Australie», qui avait insisté pour introduire des sanctions unilatérales.

Lire la suite

Le porte-avions à propulsion nucléaire USS Ronald Reagan de la marine américaine est vu lors d'un exercice naval combiné avec la Corée du Sud le 29 septembre 2022, au large de la côte est de la Corée du Sud.
La Corée du Sud pousse les pourparlers sur le partage des armes nucléaires avec les États-Unis (médias)

La dernière fois que le Sud a imposé des sanctions unilatérales à son voisin du Nord, c’était en décembre 2017, lorsque le pays a mis sur liste noire 20 organisations et 12 individus pour répondre au test du missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-15. .

Mercredi, la Corée du Nord a déclaré avoir testé avec succès deux missiles de croisière qui, selon elle, avaient touché des cibles à 2 000 kilomètres. Cette semaine, les forces nucléaires nord-coréennes ont également signalé avoir réussi un test simulant le chargement d’ogives tactiques dans un silo caché. Selon l’Agence centrale de presse coréenne (KCNA), gérée par l’État de Pyongyang, le dernier test faisait partie des exercices de la Corée du Nord destinés à s’assurer qu’il pourrait “nettoyer» cibles potentielles de la Corée du Sud et des États-Unis.

Lundi, le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a averti que la région faisait face à une «grave réalité sécuritaire» au milieu du cliquetis des sabres nucléaires de Pyongyang.

Les lancements de missiles balistiques par la Corée du Nord ces dernières semaines sont intervenus en réponse à des exercices militaires à grande échelle menés par les États-Unis et la Corée du Sud, a déclaré KCNA. Kim Jong-un a averti que «aggravation irresponsable de la situation par les régimes américain et sud-coréen» déclencherait une réponse encore plus forte de Pyongyang.



Source link