You are currently viewing George Garton: le quilleur du Sussex explique la voie du rétablissement après une mauvaise santé et ses ambitions pour 2023 |  nouvelles de cricket

George Garton: le quilleur du Sussex explique la voie du rétablissement après une mauvaise santé et ses ambitions pour 2023 | nouvelles de cricket

  • Post author:
  • Post category:News


George Garton se sentait toujours fatigué malgré une brillante performance pour Southern Brave contre Welsh Fire à The Hundred

George Garton se sentait toujours fatigué malgré une brillante performance pour Southern Brave contre Welsh Fire à The Hundred

Cela vous dit à quel point la vie a été difficile pour George Garton au cours des derniers mois. Lorsque le diagnostic d’un caillot pulmonaire a été diagnostiqué, il a ressenti un tel sentiment de soulagement.

Physiquement et émotionnellement, il était sur le point de craquer après ce qu’il pensait être un long covid. À un moment donné, Garton pensait que la retraite pourrait être sa seule issue, mais après de nombreux tests, analyses, suppléments, leçons de respiration et faux départs angoissants, sa grand-mère l’a référé. à un ancien contact où elle travaillait dans son hôpital local à Sussex pour voir le professeur Rob Galloway.

“Cela a été un grand changement mental pour enfin savoir ce qui pourrait ne pas aller”, a déclaré Garton. “Avoir une raison de se sentir fatigué et d’avoir une fréquence cardiaque élevée. C’est comme avoir un poids enlevé de mes épaules au lieu d’avoir simplement une période de covid prolongée.

“Il semble que cela soit terminé. Savoir que de nombreuses personnes ont eu des caillots sanguins et qu’il existe une science derrière la récupération et avoir un objectif final est vraiment bon.”

Il a fallu beaucoup de temps à Garton pour arriver ici. Le quilleur du Sussex a subi son premier combat de Covid l’année dernière à la veille de faire ses débuts à l’ODI en Angleterre contre le Pakistan. Il a été malade pendant trois ou quatre jours, mais s’est rapidement rétabli et a joué le reste de la saison avant de se diriger vers le Big Bash.

Il a attrapé Covid dans l’avion sur le chemin du retour, après avoir quitté l’Australie tôt pour se préparer au T20 Tour of the West Indies en Angleterre. Après sa période d’isolement, Garton a été autorisé à voyager et s’est senti bien de le faire.

George a fait ses débuts internationaux pour l'Angleterre dans un T20 contre les Antilles en janvier.

George a fait ses débuts internationaux pour l’Angleterre dans un T20 contre les Antilles en janvier.

“Je me sentais bien, j’ai joué, je me suis entraîné, j’ai fait mes débuts et j’ai passé un bon moment, c’était un bon moment et je suis rentré à la maison et je suis parti en vacances avec mon père pendant une semaine aux États-Unis”, a déclaré Garton.

“Je suis revenu de ça et j’ai pensé que j’allais rejoindre Sussex pour m’entraîner et presque instantanément j’ai senti que quelque chose n’allait pas. J’ai mis ça sur le fait de jouer tout l’hiver, pas en pleine forme. Alors j’ai pensé, d’accord, allez me mettre en forme, courir plus, mais ce n’était pas une fatigue ou une lassitude que je pouvais surmonter.

“Habituellement, en tant qu’athlète, vous êtes très conscient de votre corps et de la façon dont vous pouvez surmonter l’épuisement, mais c’était comme frapper un mur de briques. Vers la fin de la deuxième semaine, après en avoir jeté un, mon corps a commencé à trembler assez agressivement. J’avais l’impression que j’allais m’évanouir. Alors j’ai arrêté et je me suis dit : ‘Écoute, quelque chose ne va vraiment pas.'”

Tous les tests de Garton se sont avérés clairs, mais compte tenu de ses antécédents médicaux récents, les spécialistes pensaient que Garton souffrait de Covid depuis longtemps, ce dont il n’avait jamais entendu parler à l’époque.

“Je pensais que c’était juste de la fatigue et que je m’en remettrais très vite”, a-t-il déclaré. “Je n’ai pas vraiment prêté attention à ce qu’il s’agisse d’une vraie blessure. Je pensais juste que c’était quelque chose dont mon corps allait se remettre, je suis en forme et en bonne santé.”

Au pire, Garton ne pouvait pas aller se faire une tasse de café sans aller se coucher avec un épuisement sévère par la suite. Après la courte marche de son appartement au County Ground, il a dit qu’il était “terrifiant” de voir à quel point il serait essoufflé et haletant pendant une demi-heure après.

“Les spécialistes disaient” nous pensons que tout ira bien, nous sommes sûrs à 99% “”, a déclaré Garton. “Je n’arrêtais pas de penser, qu’en est-il du 1 % ? Personne n’en sait trop à ce sujet. Il semble que je sois une anomalie en ce qui concerne le temps qu’il me faut pour récupérer.”

“Alors pourquoi ne puis-je pas être ce 1% ? J’essayais si fort, puis j’ai continué à être renversé et ce cycle a continué où je me suis reposé un peu, je me suis entraîné un peu et je me sentais en forme.” et en bonne santé, je vais faire mon travail et ensuite revenir sur terre.

C’est lors de son premier match que Garton craignait de ne pas pouvoir continuer le cricket.

“Je pensais que je serais capable de tout garder sous contrôle”, a-t-il déclaré. “Je jouais un match de quatre jours contre Middlesex à Hove et le premier jour, je battais de l’heure du thé à la fin. Après environ une heure, j’ai ressenti à nouveau tous les symptômes, j’étais tellement fatigué. J’avais besoin de caféine pour me garder éveillé et cela a fait monter mon rythme cardiaque.

“Je me souviens être rentré à la maison le lendemain, alors même que j’étais sur le point d’aller me coucher, il était environ 100 heures, quatre heures après avoir fait un peu de frappe. Je pensais que ça ne pouvait pas continuer. Je pensais que ça pourrait “. “Je me suis poussé mentalement. J’ai essayé de jouer à 70% et de me conduire et ça ne fonctionnait tout simplement pas. Je ne pouvais pas jouer au niveau que je voulais et que j’attendais de moi-même et c’était plus difficile mentalement que ça ne l’était.” physiquement.”

Une séance avec le psychologue de Sussex lui a fait réaliser le rôle que son esprit pouvait jouer dans son rétablissement et comprendre que tout ce qui arrivait à son corps devait être considéré comme une véritable blessure et finirait par guérir.

Garton reçoit sa casquette de son coéquipier Chris Jordan avant le T20 International contre les Antilles

Garton reçoit sa casquette de son coéquipier Chris Jordan avant le T20 International contre les Antilles

Aussi frustrant que cela puisse paraître, il devait croire que cela arriverait, et Garton devait se débarrasser de la stigmatisation qu’il admettait ressentir d’être “fatigué”. Garton est retourné voir les spécialistes, a exploré toutes les options qui s’offraient à lui. Il dormait avec du ruban adhésif sur la bouche la nuit pour réapprendre à respirer; il y avait des masques à oxygène, des câbles, des scanners et des cardiologues qui assuraient au quilleur que son corps était en bonne place.

“Finalement, je suis arrivé à un point juste avant The Hundred cette année où je me sentais vraiment bien. Je pensais” j’en ai fini avec ça “. J’ai joué quelques matchs de deuxième équipe pour Sussex et j’ai bien fait et j’ai recommencé à faire confiance à mon corps. “, a déclaré Garton, qui a avoué : “J’étais content d’être là, de jouer et de prendre plaisir à refaire le travail.”

Il ne fallut pas longtemps avant que Garton ne fasse la une des journaux. Son impressionnante démonstration de bowling pour Southern Brave contre Welsh Fire lorsqu’il a remporté trois guichets dans les sept premières balles était impressionnante, mais l’honnêteté avec laquelle il avait parlé pendant la compétition l’était tout autant lorsqu’il a parlé de ses batailles pour la santé.

Garton croyait vraiment et espérait mettre les symptômes débilitants derrière elle. “Je suis sorti de ce match et je ne me sentais plus bien et j’ai dû partir”, a-t-il déclaré. “Ma respiration était rapide. Mon rythme cardiaque était plus élevé. C’était presque comme une crise de panique. J’avais l’impression d’être dans une spirale descendante.

“Je m’inquiète pour ma fatigue, alors je respire plus fort, puis mon esprit pense à respirer et panique, alors je dois y aller. Malheureusement, les symptômes de fréquence cardiaque élevée et de fatigue sont revenus pendant quelques semaines. Je touche du bois, non Cependant, il semble que je m’en remette à nouveau. Je me sens confiant dans mon corps, surtout après le diagnostic du caillot de sang expulsé. Il s’agit de renforcer mon esprit et mon corps, sachant qu’il peut faire face.

Garton ne se permettra pas de s’attarder sur ce qu’aurait pu être cette année, mais attend avec impatience 2023. Il prend son rétablissement à pas de loup, se donne le temps et l’espace dont il a besoin et ce qui est crucial, dit-il, c’est d’avoir un objectif : un place dans la nouvelle ligue sud-africaine T20 est dans sa ligne de mire.

Garton a déclaré: “Des moments comme celui-ci vous façonnent, c’est ce qui vous pousse et vous donne des moments vraiment amusants et ces moments amusants sont tellement plus agréables à cause de ce que vous avez traversé.”

Après les derniers mois, il semble que Garton en mérite une partie.





Source link