You are currently viewing Des manifestants assiègent l’ambassade de France

Des manifestants assiègent l’ambassade de France

  • Post author:
  • Post category:News


La junte militaire du Burkina Faso a accusé la France d’héberger le dirigeant déchu

Des foules de manifestants ont tenté de prendre d’assaut l’ambassade de France à Ouagadougou samedi après que les forces spéciales du Burkina Faso ont organisé un deuxième coup d’État militaire en un an, accusant l’ancienne puissance coloniale d’avoir aidé le chef déchu, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, dont on ignore où se trouve.

“Damiba a tenté de se replier sur la base militaire française de Kamboinsin pour préparer une contre-offensive afin de semer la division entre nos forces de défense et de sécurité”, a annoncé samedi le porte-parole, le lieutenant Jean Baptiste Kabre, à la télévision d’Etat au nom de la nouvelle direction du conseil.

Le ministère français des Affaires étrangères a publié une déclaration dans laquelle il nie toute implication dans les événements qui se déroulent au Burkina Faso et insiste sur le fait que le“Le camp où se trouvent les forces françaises n’a jamais abrité Paul Henri Sandaogo Damiba ni notre ambassade.”

Les autorités françaises ont conseillé aux citoyens de rester chez eux alors que des foules d’habitants en colère se sont rassemblées devant le périmètre de l’ambassade de France samedi après-midi. Les manifestants ont tenté de prendre d’assaut le complexe diplomatique, l’ont lapidé et ont allumé plusieurs incendies à l’entrée et autour du périmètre de l’établissement, selon plusieurs vidéos circulant sur les réseaux sociaux.

Des foules en colère auraient également vandalisé l’institut français de la deuxième ville du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso.

Vendredi, une faction des forces armées du Burkina Faso a pris le pouvoir à Ouagadougou, lors du deuxième coup d’État dans ce pays d’Afrique de l’Ouest cette année. Le capitaine Ibrahim Traoré a remplacé le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba à la tête de la junte militaire.

On ne sait pas où se trouve Damiba et il n’a pas encore démissionné officiellement, car les nouveaux dirigeants de la junte ont déclaré qu’ils ne cherchaient pas à se venger du dirigeant déchu. « Si nous voulions, nous le prendrions dans les cinq minutes suivant le combat et peut-être qu’il serait mort, le président. Mais nous ne voulons pas de cette catastrophe.” Traoré a déclaré à Voice of America.

Lire la suite

Dans cette image d'une vidéo diffusée sur la télévision publique RTB, la porte-parole du coup d'État, le capitaine Kiswendsida Farouk Azaria Sorgho, lit une déclaration dans un studio à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 30 septembre 2022.
La junte d’un pays d’Afrique de l’Ouest évincée lors d’un coup d’État

Damiba, qui a fait ses études en France, a dirigé le coup d’État du 24 janvier qui a renversé le président Roch Marc Christian Kaboré. À l’époque, il avait promis de rétablir la démocratie et la paix, mais il est depuis accusé de ne pas avoir fait face à une insurrection islamiste militante.

Le Burkina Faso compte environ 20 millions d’habitants et est enclavé entre le Mali et le Niger au nord et le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire au sud. Avec ses voisins du nord, elle a été touchée par l’insurrection de militants alliés aux groupes terroristes Al-Qaïda et à l’État islamique (EI, anciennement ISIS), qui aurait augmenté cette année.

La France, l’ancienne puissance coloniale de la région, a envoyé un corps expéditionnaire connu sous le nom d'”Opération Barkhane” pour combattre les terroristes islamistes, sans grand progrès. Il a récemment été réduit et renommé Task Force Takuba, après que le Mali a ordonné à toutes les troupes françaises de se retirer et a accusé Paris d’aider les terroristes.





Source link